logo de l'UNT UOH logo de l'UNS

Anthropologie visuelle et techniques du corps

-

Le corps au travail

 

Aucun extrait de film dans ce chapitre

 
Liste des extraits de ce chapitre

B) Le corps au travail

1. L’analyse des techniques

1.1. Techniques matérielles

Les techniques matérielles se définissent par la présence d’au moins un objet sur lequel opère le corps de l’agent qui, de plus, se sert souvent d’un ou plusieurs outils pour transformer la matière.

(...) une des particularités des techniques matérielles consiste dans le double caractère extérieur et matériel de leur objet.iii

1.1.1. Corps agissant sur la matière avec le corps

Dans nombre d’activités, le corps agit directement sur la matière avec l’une ou plusieurs de ses parties. Il faut cependant considérer que lorsqu’une partie du corps est, de toute évidence, particulièrement concernée, bien d’autres parties du corps, sinon toutes, entrent également en jeu, de manière plus au moins déterminante pour la bonne exécution de l’activité. Dans les exemples de foulage du raisin qui suivent, les pieds et la pression des jambes sont dirigés aussi par la vue ; de même, certaines pressions des pieds résultent de l’aide qu’apporte l’appui des mains et donc des bras.

Dans la vinification traditionnelle aux îles Éoliennes, sujet du film de Silvia Paggi Fils de jambe tordue, le foulage du raisin se fait encore directement avec les pieds, selon plusieurs phases. Différentes techniques du corps, bien que semblables à première vue, sont donc mises en place selon la phase concernée.

1.1. Techniques matérielles

1.1.1. Corps agissant sur la matière avec le corps (suite)

Dans le premier mouvement de foulage, nommé « la pilée » (a pistata), les hommes soulèvent bien les jambes avec énergie, s'appuyant des deux mains sur la poutre.
Dans le deuxième mouvement de foulage, appelé « la pressée » (a sprimuta) la pression des pieds s’exerce sur le raisin étalé sur les côtés du bassin, dans un rythme moins vivace avec des mouvements lents et concentrés.

Un autre exemple de foulage, s’opérant dans le cadre d’un processus industriel, est celui extrait du film Ouvriers de Tamaris de Gilles Remillet.
Le foulage du sable qui servira à la fabrication des moules s’exécute toujours avec les pieds, mais ici chaussés de bottes.

1.1. Techniques matérielles

1.1.2. Corps agissant sur la matière avec des outils

Le corps qui agit sur la matière avec des outils illustre pleinement ce que l’on appelle les techniques matérielles. Agent(s), instrument(s) et matière entrent ainsi dans une relation spatiale (proxémique) et temporelle dans laquelle le corps déploie son savoir-faire techniquement efficace et culturellement déterminé.

L’ensemble de l’œuvre filmique en quatre films Hommes et objets de la dinanderie de Fès (Ovales, Fonderie, Tîfor, Place Seffarîn) de Baptiste BUOB sur l’artisanat traditionnel marocain dans l’ancienne médina de Fès, présente les techniques matérielles de fabrication des objets ainsi que le travail des artisans dans sa complexité et son évolution. Les extraits suivants sont tirés des films “Ovales” et “Tifor” de cette série, durant les phases de ciselure de l’entrelacs et d’estampillage des plateaux ovales, ainsi que la phase de construction de l’ourlet d’un grand plateau circulaire [BB-Tifor 1- ourlet].

Dans tous ces exemples de techniques matérielles, l’on remarquera également les postures du corps (Chapitre B)2.) et l’action coordonnée des différentes parties dans l’exécution du travail.

1.1. Techniques matérielles

1.1.2. Corps agissant sur la matière avec des outils (suite)

Dans son film Magie au pays de l’or blanc, Sophie Gergaud montre le cycle de raclage du sel exécuté par une femme.

Le film Marmites khmeres de Delphine Moreau montre le travail d’une potière de la région de Kampong Chhnang, la « Rive aux Marmites » en khmer, selon une technique typiquement cambodgienne. L’extrait montre la phase de modelage du pot que la femme exécute debout, en tournant autour du support.[DM-MK 1-tourne poterie debout]

Dans son film Observation filmée d’une activité quotidienne féminine chez les Bété, Silvia Paggi suit une préparation culinaire dans l’espace domestique d’un village Bété en Côte d’Ivoire. Ce travail quotidien est totalement à la charge des femmes Pour la préparation d’un plat à base de banane, manioc et sauce graine, les ingrédients sont pilés par les femmes avec une technique du corps qui doit être très précise lorsque l’on exécute le travail à deux. [SP-OFB 6- pilage à 2]

Ce film appartient au domaine des études sur la vie quotidienne et l’espace domestique, souvent négligés en anthropologie, alors que les activités qui s’y déploient occupent une place importante dans la société dont elles sont d’excellents indicateurs pour le chercheur.

1.1. Techniques matérielles

1.1.2. Corps agissant sur la matière avec des outils (suite)

En Afrique Noire, des millions de femmes passent plusieurs heures chaque jour à piler dans un mortier les grains ou les tubercules qui feront l’ordinaire quotidien de la famille. Or nous n’avons que très peu de descriptions ethnographiques détaillées de cette activité. On pourrait multiplier de tels exemples (..) Plus les techniques sont « rationnelles », c’est-à-dire banales, familières, ordinairement efficaces, plus elles échappent à l’anthropologie. Il y a là un point qui mérite examen. iv
Nous introduisant au cœur même de la société, l’étude de l’espace domestique permet, en outre, de vérifier dans la vie de tous les jours pratiques rituelles et structures sociales connues au niveau de la macro-société. Aussi les actions humaines qui s’y inscrivent ne sont-elles pas considérées du point de vue strictement technologique, mais comme des comportements culturels hautement représentatifs de la société dans laquelle ils se manifestent.v

1.1. Techniques matérielles

1.1.2. Corps agissant sur la matière avec des outils (suite)

C’est dans la mise en scène de l’espace domestique à laquelle se livrent les femmes dans leur vie quotidienne que s’observe le mieux l’intrication entre contraintes matérielles et rituels de savoir-vivrevi.

Toujours dans le domaine des techniques culinaires, des extraits du film Un Ryokan à Kyoto de Nathalie Gachet décrivent la préparation des plats dans la cuisine d’un restaurant au Japon : le système de coupe de certains ingredients [coupe couteau], [coupe grand couteau], la manière de former un rouleau de légumes , de mélanger une pâte, ou encore cuire une crêpe .

Demeure à l’image dans ces extraits la trace de la parole des protagonistes, car le film porte autant sur l’apprentissage {cf Chap.B)4} de ces techniques du corps que sur les implications socioculturelles liées à ce travail.

Sur l’île de Malakula, à Vanuatu, Pierre Jordan a filmé des préparations alimentaires lors du rituelMansip. Dans ces extraits, on peut voir le travail de râpage du manioc, ainsi que la préparation, toujours par les hommes, des aliments pour la cuisson dans un four océanien, ou four enterré à pierres.

1.1. Techniques matérielles

1.1.3. Corps agissant sur la matière avec un ensemble complexe d’outils

Les techniques matérielles comportant un ensemble complexe d’outils demandent souvent la coopération de plusieurs agents. Ainsi cette partie renvoie à la partie qui traite des chaînes de coopération technique.

Le film Fils de jambe tordue, de Silvia Paggi présente le système de vinification traditionnelle aux îles Éoliennes, ses différentes phases de vendanges et de pressurage du raisin dans le cellier. C’est notamment ce dernier processus qui a attiré l’attention du chercheur à cause de sa rareté. Seuls quelques vieux insulaires le perpétuent encore de cette manière. L’instrumentation concernée par le pressurage est une machine complexe et délicate qui demande un savoir-faire très précis quant aux techniques du corps. Dans l’extrait, on peut voir le moment du soulèvement de la grosse pierre dont le poids se transmet, par un long bois, à la planche superposée à la “tarte” de raisin accumulée au centre du bassin. Le soulèvement de la pierre, très lourde, s’effectue par une sorte de treuil manoeuvré ici par deux hommes, mais autrefois plus couramment par un seul homme. Décrire ce processus est ardu, ce qui justifie l’utilisation des enregistrements filmiques. [SP-FJT 3- Pressurage]

1.1. Techniques matérielles

1.1.3. Corps agissant sur la matière avec un ensemble complexe d’outils (suite)

Au cours de la phase de polissage des plateaux, dans le film Hommes et objets de la dinanderie de Fès-Ovales de Baptiste Buob, le savoir-faire du corps s’adapte à la machine, quoique dans le même espace de travail cohabitent postures et gestes non outillés. [BB- Ovales 4-Polissage ]

Relève du domaine industriel l’exemple de la phase de raclage du film de Gilles Remillet Ouvriers de Tamaris, tourné dans une fonderie du Gard. [GR-OT 2- raclage]

Il s’agit de la dernière phase après la fusion du métal pour la production de l’acier, et assure l’élimination de toutes impuretés.

Après un autre prélèvement de métal liquide, un contrôle de la température et un léger basculement du four, ces impuretés sont éliminées par raclage de la surface du bain. Cette opération requiert un intense effort physique de la part des fondeurs et présente des risques majeurs pour leur sécurité. En effet, malgré la grande taille des outils utilisés (racles1), les fondeurs travaillent au plus près du métal liquide et s’exposent aux éclaboussures d’acier ainsi qu’à la forte chaleur qui se dégage du fourvii
suite dans le chapitre suivant... →