logo de l'UNT UOH logo de l'UNS

Anthropologie visuelle et techniques du corps

-

Le corps au travail

 

Aucun extrait de film dans ce chapitre

 

A) Introduction aux techniques du corps

3. Le corps communicant (suite)

3.2. Gestes de communication

La gestuelle du corps se met en place lors des interactions humaines en fonction de la communication. Elle peut ou non accompagner l’émission de la parole. L’approche anthropologique de la gestualité démarre avec l’ouvrage de David Efron « Gesture, race et culture », paru aux Etats-Unis en 1941, une étude comparative conçue en opposition aux thèses nazies naturalisant la notion de race afin de montrer la supériorité « aryenne ».

La méthodologie est riche, elle implique simultanément l’observation directe des acteurs, le recours à de nombreux croquis saisis sur le vif, une analyse détaillée de nombre de gestes, de leur fréquence, etc. D. Efron utilise également une caméra lui permettant de faire ensuite analyser les prises de vue effectuées par des observateurs étrangers à son travail.vii

A) Introduction aux techniques du corps

3. Le corps communicant

3.2. Gestes de communication (suite)

Robert Cresswell, spécialiste en anthropologie et histoire des techniques dans le sillage d'André Leroi-Gourhan, met l’accent sur la permanence du geste dans la communication verbale :

L’un des traits caractéristiques du langage humain est le mouvement corporel continuel qui accompagne presque partout l’effort de communication verbale. Parmi les composants de ce comportement la gesticulation manuelle est celui qui traduit le mieux, parfois qui trahit, les nuances de la pensée qui s'exprime, voire les structures inconscientes de l'esprit, éventuellement les concepts fondamentaux de la culture dont le langage est un des véhicules. viii

Petit à petit, la « communication non verbale » s’impose comme un champ de recherches spécifiques. Un domaine d’études pour lesquelles les enregistrements cinématographiques deviennent un outil privilégié, parfois indispensable, de l’observation.

A) Introduction aux techniques du corps

3. Le corps communicant

3.2. Gestes de communication (suite)

Les aspects sémiotiques des mouvements du corps lors des interactions sont pris en compte par la kinésique, promue par Roy Birdwhistell, à la fin des années 1960, sur le modèle de la linguistique structurale.

Mais Ray Birdwhistell qui adapta les méthodes de la linguistique descriptive à l'étude des cultures, utilisa d'abord le film, moins pour étudier la communication que pour communiquer. Il décrivit le comportement gestuel de l'Anglo-Américain, appréhendé par l'observation visuelle en ayant recours à un système de notations écrites.ix

En anthropologie filmique, la kinésique a été particulièrement étudiée par l’ethnomusicologue italien Diego Carpitella qui la décline en « kinésique culturelle », partie essentielle de la communication non-verbale qui analyse la signification sociale des expressions corporelles, accompagnant ou non la communication langagière.

Les études de Carpitella se réfèrent à la très "high kinesic" société italienne, ainsi définie par contraste avec les cultures où une plus grande impassibilité caractérise la communication interpersonnelle. Les gestes qui accompagnent la parole, de façon redondante ou complémentaire, font partie de la "multicanalité" de la communication humaine.

A) Introduction aux techniques du corps

3. Le corps communicant

3.2. Gestes de communication (suite)

Dans ses films sur la kinésique culturellex, les formules descriptives qui résultent de cette notationxi sont souvent trop complexes. En revanche, les exemples choisis et leur traitement visuel sont plus que parlants, même en faisant abstraction du riche commentaire qui les accompagne.

Carpitella introduit ainsi son étude filmique :

La kinésique culturelle est l’étude du corps et de son mouvement dans l’espace, considérés comme des symboles de la communication sociale. Cette introduction cinématographique à une “lecture kinésique” de la société italienne, avec une attention particulière pour la dite “zone folklorique”, propose quelques thèmes, relevés à Naples, où la tradition gestuelle a une longue histoire sociale.xii

Un très important recueil filmique pour l’étude comparée des styles d'expression propres à chaque culture a été réalisé par l’ethnomusicologue américain Alan Lomax, qui concerne notamment l’étude des styles et gestes musicaux, de danse et de travail.xiii

En France, ce champ d’investigation se développe également au sein du laboratoire du CNRS «Anthropologie de la gestuelle» qui publie, entre 1979 et 1985, la revue Geste et image. Cependant, ces recherches utilisent surtout l’image fixe, dessins ou photographies, le recours à l’image cinématographique demeurant rare.

suite dans le chapitre suivant... →