logo de l'UNT UOH logo de l'UNS

Anthropologie visuelle et techniques du corps

-

Le corps au travail

 

Aucun extrait de film dans ce chapitre

 

A) Introduction aux techniques du corps (suite)

3. Le corps communicant

En approchant les techniques du corps par le biais du corps au travail - du point de vue de l’anthropologie visuelle et filmique - nous ne pouvons pas négliger de rappeler l’importance de l’aspect communicationnel du corps. La communication du corps est complexe car elle s’exprime de plusieurs manières et sous plusieurs formes. Selon une approche d’anthropologie culturelle, le corps communique par lui-même à tout instant car il est en soi porteur de signification culturelle. Et c’est bien là l’importance de l’étude initiée par Mauss sur les techniques du corps. Comme nous l’avons vu dans le chapitre A.1, chaque comportement est culturellement déterminé, de la marche à la nage, de l’habillage à la manière de manger, etc.

Évidemment, le corps communique de manière consciente et volontaire à travers la parole orale, vaste sujet dans lequel nous ne nous engageons pas ici. La communication verbale fait d’ailleurs l’objet de plusieurs approches disciplinaires, n’étant pas seulement étudiée par la linguistique – discipline qui a longtemps privilégié l’étude de ce que la communication verbale peut traduire par l’écrit.i

A) Introduction aux techniques du corps

3. Le corps communicant (suite)

Portée par la voix, la parole orale prend également forme de chant en s’associant à l’art de la musique – mélodie, rythmique et sonorité, qui concernent également les formes poétiques de l’oralité. Mais le corps tout entier exprime ces valeurs rythmiques dans la danse alors qu’il agit avec un savoir-faire techniquement précis dans l’exécution instrumentale.

La danse est l’expression esthétique la plus pure parce que le corps intègre à la fois le geste, l’outil, la matière et le produit dans une seule réalitéii.

Voyons en bref quelques aspects des études sur la communication non-verbale du corps, associée ou non à la parole.

suite dans le chapitre suivant... →